Provence-Alpes-Côte d'Azur

Provence-Alpes-Côte d'Azur Quand on pense à la Côte d'Azur, on imagine immédiatement le soleil, la plage, les cigales et l'accent qui chante. Toutefois, la région ne se limite pas à ces clichés, si bien entretenus par nos chers auteurs provençaux tels que Marcel Pagnol ou Alphonse Daudet. De Toulon à Marseille en passant par Saint-Tropez et Nice, cette région présente des paysages d'une beauté époustouflante.

Côté natureComment ne pas évoquer la Riviera lorsque l'on parle de la Côte d'Azur ? Cette côte sauvage bordée de stations balnéaires toutes plus prestigieuses les unes que les autres est aujourd'hui encore fantasmée par un grand nombre de personnes. D'ailleurs, les touristes ne se pressent-ils pas chaque été sur les plages méditerranéennes ? Des communes comme le Cap-Ferrat, Juan-les-pins ou Sainte-Maxime sont devenues des destinations très prisées. Il est même conseillé de réserver longtemps à l'avance si vous souhaitez y passer vos vacances.

Mais force est de reconnaître que le spectacle est magnifique. La montagne, noyée dans la végétation et le chant des cigales, surplombe une mer bleu azur. La meilleur façon de l'apprécier est d'emprunter les corniches de la Riviera entre Menton et Nice. En voiture, à vélo ou à pied, empruntez les 30 kilomètres de routes de montagne et profitez du splendide panorama sur la Méditerranée. Au passage, arrêtez-vous dans les charmants villages alentours tels Roquebrune-Cap-Martin ou Eze.

Le paysage est si exaltant qu'il fut le théâtre de nombreuses manifestations. Ainsi, Hitchcock y tourna « La main au collet » avec Grace Kelly et Cary Grant. De même, Pierce Brosnan y joua James Bond dans « Golden eyes ». Rien d'étonnant donc, que le plus célèbre des festival de cinéma se déroule chaque année à Cannes.

L'arrière-pays se déguste tout aussi facilement que le front de mer. Celui-ci, particulièrement divers, présente une variété de reliefs et de végétation pour le moins saisissante. Aux petites montagnes telles le massif des Maures et de l'Esterel (moins de 800 mètres de haut) répondent le haut pays varois et les Préalpes de Nice (jusqu'à 2000 mètres d'altitude). Ces sites appréciés des randonneurs et des amateurs de VTT proposent généralement des circuits au sein d'une faune et d'une flore étonnante.

Atteindre les sommets est parfois difficile, aussi bien à pied qu'en véhicule motorisé, car les routes sont vraiment étroites et les pentes ardues. Mais, à chaque fois, le plaisir est au rendez-vous. Maintes et maintes fois immortalisée par Paul Cézanne,la Montagne Sainte-Victoireest le site naturel de l'arrière-pays marseillais qu'il faut absolument découvrir lors d'un passage en Provence.

En empruntant les petites routes en lacet, vous pourrez même atteindre de jolis villages comme Grimaud, Bormes-les-Mimosas,Peillon ou encore Roussillon et ses petites maisons en pierre ocre. Profitez de l'occasion pour découvrir la gastronomie locale et vous exercer à la pétanque, discipline ô combien vénérée des habitants de la Côte d'Azur.

Une forte empreinte romaine

Riche d'une histoire mouvementée, et ce dès l'Antiquité, la Provence-Alpes-Côte d'Azur possède quelques vestiges qu'il est indispensable de visiter. La région présente un patrimoine architectural dans un très bel état de préservation qui s'intègre parfaitement au paysage environnant. C'est notamment vrai dans les grandes villes telles Marseille, Nice et Arles. De même, Vaison la Romaine porte bien son nom. La petite ville du Vaucluse recèle, en effet, de petites merveilles archéologiques de l'époque romaine.

Trouver un hotel

QUE VOIR AU PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

Monuments

Si l'on devait assimiler la région Provence-Alpes-Côte d'Azur à ses monuments, on dirait qu'elle est à la fois antique et chrétienne. En effet, les édifices les plus remarquables de la région sont soit  issus de l'époque romaine soit liés à l'évolution du catholicisme.

Vestiges gréco-romains

Des vestiges romains ont été retrouvés dans plusieurs endroits, en particulier à Nice et à La Turbie.

Le Vaucluse, et notamment la ville de Vaison la Romaine, porte également les stigmates du passage des Romains. Des fouilles archéologiques, sur les sites de Puymin et Vilasse, ont, en effet, permis de remettre à jour des maisons d'habitation, un sanctuaire ainsi qu'un théâtre antiques. Ce paysage architectural offre un contraste étonnant avec le quartier, dit « Ville haute », constitué d'édifices moyenâgeux.

Enfin, retenonsArles et  Marseille pour les Bouches-du-Rhône. Arles se démarque en matière de vestiges romains au travers de son amphithéâtre et de ses arènes. Marseille, baptisée cité phocéenne par les grecs pendant l'Antiquité, a conservé quelques éléments de l'époque, ça et là : au jardin des vestiges (môle du port gréco-romain), les Docks romains et le théâtre grec du Vieux Port notamment.

Édifices religieux

Il va de soi de citer tout d'abord Avignon, également connue sous le nom Cité des Papes. La ville a, en effet, été siège de la Papauté de 1309 à 1376. D'où la présence de l'immense Palais des Papes, monument incontournable de Provence. A deux pas de celui-ci se tient le Pont de Bénezet, autre ouvrage emblématique d'Avignon. Ne manquez pas de visiter les deux édifices, d'autant qu'il existe un billet groupé permettant d'économiser quelques euros.

Marseille recèle également quelques monuments emblématiques de la chrétienté. A commencer par Notre Dame de la Garde qui surplombe la ville. N'hésitez pas aller saluer la « Bonne Mère » lors de votre passage dans la cité phocéenne, ne serait-ce au moins pour la vue dont on bénéficie de là-haut. De même, la Vieille Charité, constitue un ensemble architectural tellement harmonieux qu'il serait dommage de faire l'impasse. Le tout se compose d'une petite chapelle de style baroque romain, entourée d'une cour, elle même encerclée de galeries à arcades.

De même, les cultures françaises et italiennes se sont longuement disputées la région, laissant leur lot d'édifices tous plus spectaculaires les uns que les autres. La variété des monuments conservés est d'ailleurs saisissante. Que ce soit les splendides hôtels de la Riviera ou les châteaux de l'époque médiévale, il y en a pour tous les goûts et tous les styles. Ainsi, n'hésitez pas à découvrir le Négresco à Nice ou le château de Roquebrune-Cap-Martin.

Si l'implantation de ces cultures semble somme toute logique, du fait de leur proximité avec la région, elles ne sont pas les seules. De nombreux riches touristes étrangers se sont installés sur la Méditerranée et ont financé la construction d'édifices typiques de leur pays. C'est notamment le cas des Russes qui ont laissé un patrimoine architectural prestigieux. Ainsi, la cathédrale orthodoxe russe à Nice ou le bâtiment qui abrite le musée des Beaux-arts de Nice sont de superbes témoins de cette époque.

Musées

Si la Côte d'Azur est généralement perçue comme une destination estivale, ce n'est pas seulement parce qu'elle est baignée de soleil. Le paysage et le climat y sont évidemment cléments mais la région a d'autres atouts dans son jeu. 

En effet, la Côte d'Azur se révèle une des régions les plus dynamiques d'un point de vue culturel. Déjà, au début du siècle, les artistes aimaient à s'y installer (Chagall, Matisse, Picasso?). Aujourd'hui, des établissements culturels leur sont dédiés et ils participent au dynamisme artistique de la région.

Ainsi, à Nice par exemple, on trouve le musée Matisse et le musée Chagall. De même, Picasso est mis à l'honneur par la ville d'Antibes. Si vous êtes amateurs d'art plastique, vous en aurez pour votre argent.

C'est aussi sans surprise que vous trouverez quelques établissements orientés vers l'art pictural en général. Ainsi, le musée du Petit Palais d'Avignon s'illustre par ses peintures - italiennes notamment - issues de l'impressionnante collection Campana.

Par ailleurs, quelques établissements entretiennent un lien étroit avec l'histoire régionale. C'est ainsi que vous pourrez avec plaisir découvrir le Musée d'archéologie méditerranéenne de Marseille.

De même, certains musées sont liés à des hommes de la région. Ainsi, le musée Louis Vouland, temple des Arts Décoratifs d'Avignon, est à attribuer au frénétique collectionneur du même nom, qui fut un riche industriel de la région au 20ème siècle.

Enfin, et ça n'est pas des moindres, quelques établissements régionaux de grande envergure traduisent une grande sensibilité pour l'art contemporain. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Marseille ne se taille pas la part belle en la matière. Ce sont des villes moyennes, à savoir Avignon et Nice qui mettent l'art contemporain à l'honneur. Ainsi, la Cité des Papes renferme l'ambitieuse Collection Lambert tandis que Nice accueille un remarquable musée d'Art Moderne et Contemporain.

La diversité culturelle de la région de s'exprime pas seulement au travers des arts plastiques. La variété des musées présents en Côte d'Azur en est la meilleure illustration. Ainsi, il est possible de découvrir le musée des arts asiatiques de Nice ou le musée de la Marine de Toulon. Ces deux établissements traduisent malgré eux la politique culturelle de la région faite, à la fois, de conservatisme et d'ouverture sur le monde.

Curiosités naturelles

Évoquer la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, c'est bien entendu penser à son magnifique littoral. De Menton à Cannes en passant par Nice, Sainte-Maxime ou le Cap-Ferrat , il est possible de profiter à la fois des bienfaits de la mer et de la montagne...

De plus, le climat est propice aux activités de plein air. Ne boudez pas votre plaisir ! Entre Marseille et Cassis, falaises, criques, pics et grottes sont autant de paysages que l'on peut y relever. Une promenade dans les calanques, même au mois de février, sera source de détente.

Si vous souhaitez vous éloigner de l'agitation environnante tout en bénéficiant des bienfaits de la région, privilégiez l'arrière-pays. Composé d'une végétation typique bercée au son des cigales, il offre une variété de reliefs tout à fait saisissante. De nombreux parcs naturels, situés en altitude, permettent d'ailleurs de jouir du présent en effectuant de jolies promenades. Dirigez-vous vers les sommets les plus majestueux comme le Massif des Maures et le massif de l'Esterel.

Si vous trouvez la pente trop ardue, choisissez le parc de la Revère. Ce dernier est accessible en voiture et permet d'observer toute la côte méditerranéenne, du Var à l'Italie.

Deux parcs naturels régionaux sont également à signaler : la Camargue et le Lubéron.

La Camargueconstitue une sorte de delta entre la mer Méditerranée et les deux bras du Rhône. Espace naturel composé d'étang et de marais, elle renferme également un parc ornithologique de 60 ha. Les amoureux de la nature et tous ceux qui souhaitent s'éloigner des plages bondées de l'été seront ravis. Attention toutefois aux piqûres de moustiques.

Le Luberon s'étend quant à lui sur 160 000 hectares, répartis dans les départements du Vaucluse et des Alpes-de-haute-Provence. Ses massifs montagneux recouverts de végétation (Le Mourre Nègre notamment), sa forêt de Cèdres et ses Gorges du Régalon sont autant d'occasion de pratiquer la randonnée pédestre. De même, le Luberon est parsemé de petits villages provençaux, qu'il est bon de découvrir. C'est d'ailleurs dans l'un d'entre eux, Roussillon, que vous pourrez admirer les anciennes carrières d'ocre, à partir du sentier justement appelé « sentier des ocres ». Ce festival des couleurs est à observer au lever ou au coucher du soleil.

Enfin, le site le plus symbolique des Bouches-du-Rhône, voire même de la Provence, demeure la montagne Sainte-Victoire, si souvent représentée par Paul Cézanne dans ses peintures. Comparable à une longue (12km) vague de pierre d'un blanc éclatant, elle continue de fasciner.

Autour du même sujet

Provence-Alpes-Côte d'Azur

Annonces Google